Une journée festive

Il est clair que l’objectif de cette journée est avant tout de passer un bon moment ! Ce n’est pas parce que derrière tout cela il y a la maladie que cette journée soit sombre et démoralisante. Au contraire même !

À chacun(e) de le courir comme il le souhaite ce marathon. À fond pour celui ou celle qui a envie ou besoin de piocher dans ses réserves. A son rythme et en se groupant avec des copains pour passer un bon moment ensemble...

Rompre l’isolement des malades
et de leurs proches

De toute façon, à l’arrivée, il y aura toujours de la place pour discuter le coup avec ses amis, avec des coureurs... pour parler du payasage, des mollets qui ont fait mal, ou peut-être aussi parler de choses plus graves. Une autre façon de rompre l’isolement dans lequel sont bien souvent les malades ou leurs proches... Et d’ailleurs, cela fait plutôt un bon mélange quand l’émotion cotoie la simplicité de l’effort physique. Comme dans la vie, quoi !

S’engager

Sur le terrain de Piré sur Seiche, des représentants de différentes associations telles que "À chacun son Everest", un maillot pour la vie, Trans-forme, Moëlle-Ticolore, les blouses roses, Le don du sang... ont été invitées et de nombreuses seront présentes pour faire connaître leur action.
L’occasion de s’intéresser à leur action et pourquoi pas de se découvrir une vocation !

Pratique

Sur le terrain, à l’arrivée, chacun(e) trouvera de quoi se retaurer (sandwichs, galette saucisses) et de quoi se désaltérer.